Téléchargez nos dossiers de presse

Présentation de Subjectile et du catalogue
Collection Wish You Were Here!
Collection Cabarets de curiosités
Adrien M & Claire B La neige n’a pas de sens

 

Ils parlent de nous :

01/2017 – Digital Arti « Réalité augmentée et expériences artistiques ».

« Les maisons d’édition indépendantes sautent le pas, et plongent elles aussi dans la technologie RA. Les artistes vivants Claire Bardainne et Adrien Mondot, des artistes utilisant de nombreuses technologies se rapprochant de la réalité virtuelle dans l’espace scénique, viennent de sortir un très beau livre, La neige n’a pas de sens, aux éditions Subjectile, présentant de nombreux exemples de ce que peut offrir la RA de poétique et de créatif. »

7/01/2017 – Kourandart

Une interview de Claire Bardainne à l’occasion de la sortie du livre La neige n’a pas de sens.

18/11/2016 – Lettres numériques

« Le 5 décembre prochain, le PILEn organisera un colloque sur l’ePUB à Bruxelles. Lettres Numériques est allé à la rencontre de l’une de ses intervenantes, Clarisse Bardiot, directrice des éditions Subjectile, spécialisées dans la création contemporaine, et créatrice du projet Rekall, qui vise à documenter et conserver les œuvres artistiques. »

11/2016 interview d’Adrien M & Claire B pour le blog Silex

 » Vos spectacles sont très visuels. Pourquoi le choix d’un livre pour présenter votre travail?

CB : On n’a pas du tout envie de se couper de la réalité physique et tangible, notamment le corps. La rencontre de l’image avec le corps est très importante. On avait envie de garder la présence d’un objet physique pour transmettre aussi une expérience de notre travail.

AM : Un livre c’est aussi un espace pour parler de choses qui est assez vaste, qui fonctionne sur une autre temporalité. On s’est rendu compte que dans les médias, que ça soit écrits ou visuels c’est toujours trop court, les idées sont simplifiées. Dans le livre, elles y sont au complet. »

9/11/2013 – Blog ArtyCity – Wish You Were Here!

« “Where have the artworks gone?”, I ask myself silently. I turn left and right, peeping through the gaps between people. It’s only when I look up that I understand. Suddenly everything’s alive again. Colorful balloons are coming down from the roof, and each of them carries a sticker. Each sticker carries a barcode. That’s where the artworks hide. It’s the XXI century and it’s the digital era. Seventy-two barcodes for seventy-two artworks. The gallery is the stage, and the barcode is its back. To get the artwork out, no applause is needed. Just a smartphone. »

22/03/2013 – Le quotidien de l’art – n°344 – Clément Dirié – Quelle place pour le spectateur ?

« Parmi les contributions, on retiendra le portfolio « Après le spectacle » de Jacquie Bablet. En immortalisant les restes d’une pièce de Maguy Marin (Salves, 2010), elle photographie ce qui demeure une fois la représentation achevée comme l’on documenterait les traces d’une performance ou les reliques d’une action – alors que sur scène, la pièce se rejoue tous les soirs. »

03/2013 – Web Tv Culture – reportage sur Wish You Were Here!

« Ainsi ces petits livres se transforment en de véritables expositions virtuelles ambulantes dans lequel le lecteur est amené à se promener en flashant au fil des pages et à son gré les QR codes pour admirer les différentes œuvres. Et là où c’est le plus extraordinaire c’est que grâce à ce simple artifice, on révolutionne tout simplement la manière de présenter les œuvres d’art. […] Et là où les éditeurs traditionnels ont encore du mal à dépasser les modèle traditionnels du livre papier et numérique qu’on feuillette page à page, l’art contemporain nous invite à sa manière à nous en évader. »

5/02/2013 – Journal de la Gaieté Lyrique – Catherine Di Sciullo – Créer sa propre exposition d’œuvres numériques

« Ce sont de petits livres à utiliser sans complexe pour se mettre dans la peau d’un commissaire d’exposition éphémère et proposer de façon généreuse et ludique, chez soi ou dans l’espace urbain, une exposition d’oeuvres numériques. »

30/01/2013 – Mouvement.net – Laurent Catala – Le Lux des nouvelles écritures

Une journée d’études particulière, intitulée Wish You Were Here, permettait également de découvrir le très intéressant projet d’exposition de poche porté par les commissaires d’exposition Annick Bureaud, Cyril Thomas et Jean-Luc Soret ainsi que par l’éditrice Clarisse Bardiot.